Les gorges de la Semène

Voici quelques photos prises lors du mini séjour amical

Merci aux Gentils Organisateurs Marcel et Jacky

Tout était parfait: excellent timing, itinéraire varié et bien équilibré, logistique sans faute, et même la météo variable ne nous a pas arrêté

En plus un temps couvert et humide permet de faire de bonnes photos

A jeudi pour la validation de François

Guy L.

Jeudi 20 avril, faune – flore

Sur l’invitation de la commission faune-flore, nous étions une quinzaine de guides au départ du col du Gratteau, sous un beau soleil mais par une atmosphère sibérienne. Nous avons courageusement parcouru le sentier prévu, avec même une petite rallonge l’après-midi après un pique-nique à l’abri du vent. La hêtraie du Crêt de Peillouté était magnifique aussi en cette saison, et la vue du Rocher de Chauchibat exceptionnelle. Ce fut d’ailleurs une première pour tout le monde.

A refaire par temps plus chaud au moment des fleurs, ou à l’automne pour la hêtraie.
Patrick B

0420 Faune-flore (10)0420 Faune-flore (9)0420 Faune-flore (5)0420 Faune-flore (6)0420 Faune-flore (8)0420 Faune-flore (12)0420 Faune-flore (4)0420 Faune-flore (2)

Une équipée de 15 guides est venue affronter un vent glacial pour découvrir ce magnifiques circuit que Patrick nous a proposé.
Deux équipes distinctes sont parties à la découverte de ce circuit par 2 chemins différents.
Nous nous sommes retrouvés pour le picnic en plein air dans un creux de la forêt.
Bien que le Pilat nous soit familier, en regardant de plus près et en prenant soin de nous arrêter de temps en temps,
nous avons découvert une végétation naissante au sortir de l’hiver qui méritera un retour sur site pour mieux l’apprécier aux beaux jours.
Quelques images pour partager cette journée.
MachaUne journée pleine de découvertes dans un secteur que nous ( je)estimions bien connu…
des fleurs, des cailloux (gneiss, granit), de nouvelles sentes, un point de vue superbe (le rocher de Chauchibat), une croix de St Laurent ayant subie un bon nettoyage de printemps pour laisser lisibles les inscriptions, les marmites des charbonniers, la grotte, et des forêts de fayards toutes différentes mais plus belles que les autres…
Un vrai régal qui nous a fait passer la pilule d’une température hivernale (-4° à notre arrivée au col du Gratteau, sans compter la bise…)!
Un grand merci au groupe « faune, flore, géologie » qui nous a concocté cette superbe sortie.
andré C.

Une journée pleine de découvertes dans un secteur que nous ( je)estimions bien connu…
des fleurs, des cailloux (gneiss, granit), de nouvelles sentes, un point de vue superbe (le rocher de Chauchibat), une croix de St Laurent ayant subie un bon nettoyage de printemps pour laisser lisibles les inscriptions, les marmites des charbonniers, la grotte, et des forêts de fayards toutes différentes mais plus belles que les autres…
Un vrai régal qui nous a fait passer la pilule d’une température hivernale (-4° à notre arrivée au col du Gratteau, sans compter la bise…)!
Un grand merci au groupe « faune, flore, géologie » qui nous a concocté cette superbe sortie.
andré C.

Jeudi 13 avril, les moulins de la Semène

Ci-joint quelques photos de notre balade.
Guy L

journée tres instructive !

A jeudi prochain

Bernard Z

Journée du souvenir 6 avril

Il faisait frisquet, o° C au passage du col de Chaubouret! mais le soleil était au rendez vous à Colombier et toute la journée. Guy nous avait raccourci le circuit. Le cairn était toujours au même endroit, mais nous avons eu l’impression qu’il avait rapetissé…toujours le splendide passage dans la hêtraie sous la chapelle de Saint Sabin….
Comme toujours, une belle journée avec en toile de fonds le souvenir de nos amis qui, il n’y a pas si longtemps profitaient encore comme nous, de ces beaux paysages du Pilat.
André C.

Vendredi 31 mars, orientation

‘Une journée bien remplie…dans un terrain de jeu magnifique.
La boussole et les azimuts…plus de secrets pour nous.
Merci à Olivier pour ses explications, sa patience et sa bonne humeur.
andré C.’

Jeudi 30 mars la voie verte

La Voie Verte…à découvrir pour ceux qui ne connaissent pas.
Des vues exceptionnelles sur St Etienne…de la verdure plus qu’on ne le pense.
Nous avons de la chance d’habiter une belle ville dans un cadre magnifique.
Du coup, je vais arroser ça avec une bonne bière artisanale de la
BRASSERIE STEPHANOISE.
Merci à Monique et Simone, pour cette belle sortie et bien sûr pour le » BOL RENVERSE »

andré C.

Rêveries d’un promeneur solitaire sur la Voie Verte

Jeudi 30 mars 2017 : les Guides ont décidé de « faire » la Voie Verte entre la Terrasse et Bellevue. Je me contente d’une version plus soft en partant du Musée de la Mine, soit 5 km environ. Nouveau Jean-Jacques Rousseau, j’arpente en solitaire les collines de l’ouest stéphanois…

Le balisage de la Voie Verte est principalement constitué par des poteaux carrés en bois, certains coiffés d’un chapeau métallique peint en vert. Accessoirement, un logo est peint sur les trottoirs. Petit souci : ni poteaux ni logos ne donnent la direction à suivre. De plus il y a des poteaux en dehors de l’itinéraire proprement dit, qui prêtent à confusion. Mais malgré quelques hésitations, j’ai parcouru sans problème la voie entre Couriot et la Cotonne.

Là, ça se complique ! Les poteaux se raréfient, puis disparaissent. Un dernier indice, le fameux logo, est peint à l’angle du boulevard Raoul Duval et de la rue Larionov. Mais quelle direction suivre ? D’après le plan fourni par Macha, le chemin s’amorce à gauche au début de la descente du boulevard R. Duval. Sauf que sur le terrain, pas de sentier… Je décide de tenter ma chance par la rue Larionov. Elle se prolonge par un sentier en Z qui d’après le plan devrait rejoindre la voie verte. Sentier bucolique en sous-bois… fermé par une grille au bout de 300 m ! Je reviens sur mes pas, je refais en sens inverse la rue Larionov, me voici à nouveau boulevard Raoul Duval. J’observe attentivement, mais rien n’indique le chemin à suivre, si chemin il y a.

Dans le doute, je décide de descendre par les escaliers qui s’amorcent au même endroit. Une longue descente, et me voici dans une zone industrielle, laquelle me permet de rejoindre la rue du Mont où se trouve notre resto. J’y retrouve Bernard et Marcel, puis la troupe nous rejoint et nous pouvons déguster un « bol renversé », spécialité de l’Île Maurice, une variante du riz cantonnais. PatrickVoie Verte 10

PVoie Verte 01 Voie Verte 02 Voie Verte 03 Voie Verte 04 Voie Verte 05 Voie Verte 06 Voie Verte 07 Voie Verte 08 Voie Verte 09

 

 

Jeudi 23 mars Annonay, musée du parchemin et du cuir

Photos : Macha, André B, Marcel M.

 

Initiée par nos amis de la vallée du Rhône nous avons découvert la parcheminerie où au-dela du travail de la peau d’un animal
il s’agit de pousser à l’extrême la technique pour parvenir à un produit raffiné exceptionnel employé principalement dans le luxe.

Voici quelques images de notre visite

Macha