Rêveries d’un promeneur solitaire sur la Voie Verte

Jeudi 30 mars 2017 : les Guides ont décidé de « faire » la Voie Verte entre la Terrasse et Bellevue. Je me contente d’une version plus soft en partant du Musée de la Mine, soit 5 km environ. Nouveau Jean-Jacques Rousseau, j’arpente en solitaire les collines de l’ouest stéphanois…

Le balisage de la Voie Verte est principalement constitué par des poteaux carrés en bois, certains coiffés d’un chapeau métallique peint en vert. Accessoirement, un logo est peint sur les trottoirs. Petit souci : ni poteaux ni logos ne donnent la direction à suivre. De plus il y a des poteaux en dehors de l’itinéraire proprement dit, qui prêtent à confusion. Mais malgré quelques hésitations, j’ai parcouru sans problème la voie entre Couriot et la Cotonne.

Là, ça se complique ! Les poteaux se raréfient, puis disparaissent. Un dernier indice, le fameux logo, est peint à l’angle du boulevard Raoul Duval et de la rue Larionov. Mais quelle direction suivre ? D’après le plan fourni par Macha, le chemin s’amorce à gauche au début de la descente du boulevard R. Duval. Sauf que sur le terrain, pas de sentier… Je décide de tenter ma chance par la rue Larionov. Elle se prolonge par un sentier en Z qui d’après le plan devrait rejoindre la voie verte. Sentier bucolique en sous-bois… fermé par une grille au bout de 300 m ! Je reviens sur mes pas, je refais en sens inverse la rue Larionov, me voici à nouveau boulevard Raoul Duval. J’observe attentivement, mais rien n’indique le chemin à suivre, si chemin il y a.

Dans le doute, je décide de descendre par les escaliers qui s’amorcent au même endroit. Une longue descente, et me voici dans une zone industrielle, laquelle me permet de rejoindre la rue du Mont où se trouve notre resto. J’y retrouve Bernard et Marcel, puis la troupe nous rejoint et nous pouvons déguster un « bol renversé », spécialité de l’Île Maurice, une variante du riz cantonnais. PatrickVoie Verte 10

PVoie Verte 01 Voie Verte 02 Voie Verte 03 Voie Verte 04 Voie Verte 05 Voie Verte 06 Voie Verte 07 Voie Verte 08 Voie Verte 09

 

 

L’année Sainte-Croix

L’association Visages de notre Pilat organise ce printemps 2016 une « Année Sainte-Croix » consacrée à l’ancienne chartreuse de Sainte-Croix-en-Jarez, avec un cycle de conférences et une visite guidée. Vous êtes tous cordialement conviés. Notez sur vos agendas !

Samedi 12 mars à 15 h, salle Saint-Jean à Pélussin. Conférence d’André Douzet et MaryAnge Tibot : « l’ésotérisme à Sainte-Croix« . André Douzet est un auteur spécialiste de l’ésotérisme et des lieux mystérieux.

Samedi 2 avril à 15 h, salle Saint-Jean à Pélussin. Conférence d’Eric Charpentier : « géographie sacrée et tracé régulateur de Sainte-Croix« . Eric Charpentier est architecte et passionné par les axes et tracés invisibles qui ont guidé les constructeurs du Moyen-Age. Il démontrera que la chartreuse a été édifiée en fonction du Nombre d’or.

Samedi 30 avril à 15 h, salle Saint-Jean à Pélussin. Conférence de Patrick Berlier : « De l’art de l’histoire à l’histoire de l’art« . Retour sur les quelques personnages qui ont marqué l’histoire de la chartreuse au cours des âges, puis découverte éclairée des œuvres d’art présentes à Sainte-Croix (peintures murales, tableaux, sculptures, etc).

Samedi 21 mai à 15 h, salle Saint-Jean à Pélussin. Conférence de Jean-Michel Chauvet et Liliane Geniaux, président et vice-présidente de l’Association de sauvegarde de la chartreuse, sur les recherches et travaux de conservation entrepris récemment.

Samedi 11 juin à 14 h, visite guidée de l’ancienne chartreuse de Sainte-Croix-en-Jarez, sous la conduite savante de Guy Bonnard. Entrée : 5 € (tarif de groupe). Réservez votre participation en vous inscrivant auprès de Philippe Maret au 04 74 87 97 37.

 

Jeudi 18 Février

Les Guides marchent peu au départ de saint Marcellin. Bien dommage, car les présents à la sortie de ce jeudi 18 février ont constaté, grâce à Guy, la beauté de certains secteurs, et de certains hameaux, surtout au fond des vallons affluents du Bonson.
Dommage qu’une météo délicate nous ait obligés de raccourcir le trajet pour éviter d’en prendre une…
14km et 330 mètres en dénivelé.
Openrunner : 5736205

Jeudi 4 février 2016 – soupe aux choux

4 percherons avaient décidé de faire une petite marche tranquille pour rejoindre la Rossary et L’auberge du Grillon. La voiture garée à St-Paul-en-Jarez, nous sommes descendus par le cimetière, le temps d’une petite pause souvenir sur la tombe de Pierre Chavanne. Puis continuation par Lachal et sa chapelle, et la Rossary où nous avons été guidés par les effluves de la soupe. Après le repas marqué par la petite intervention des pompiers, qui va devenir un rituel, nous avons vaillamment repris le chemin de St-Paul.

P1030986 P1030980 P1030976 P1030975 P1030974 P1030973 P1030972 P1030971

 

 

Jeudi 21 janvier

Onze collègues ont participé à une belle sortie raquettes au départ de Chaubouret, ce jeudi 21 janvier. Belle neige poudreuse et un temps presque…ensoleillé !
9 km et 280 mètres en dénivelé. Une agréable partie hors chemins balisés pour arriver au lieu du casse-croûte : les Loges de Lapras.
Merci à Jean Paul pour les boissons au restaurant « le Chaubouret », à l’arrivée…

Openrunner n° 5641863

Bernard J

Maclas, mercredi 16 décembre

Un mercredi très sauvage : nous nous sommes retrouvés 10 au départ de Maclas pour une longue randonnée de 9 kms dans la vallée du Batalon. Heureusement une confusion entre « bassin de décantation » et « station d’épuration » nous a permis d’arriver à l’heure pour l’apéritif et le pique-nique chez Monsieur Ruard, viticulteur à Malleval ! Un « percheron » nous attendait. Quel bel alignement de verres : vin blanc de Condrieu, vin rouge Saint-Joseph, jus de pommes… La dégustation nous a convaincus et voilà le résultat, des coffres bien pleins ! Puis vint le temps des explications : déroulement de la cueillette des pommes, entretien des vignes, vendanges, histoire locale… Un bon moment passé ensemble et quelle vue sur la vallée du Rhône !
Un grand merci à Guy pour l’organisation de cette journée.

Françoise J.

(pardon pour le délai de transmission, les fêtes m’ont été fatales)MA

Marlhes Joubert

Commune de Marlhes

Etablissement de Joubert

De grands bâtiments abritent l’Adapei de Joubert. Ils ont une histoire.

En 1897 le chanoine Guitton de la paroisse St-Jean à Lyon trouve une ferme à Joubert pour y installer une école cléricale, sorte de pré-séminaire. Elle s’appellera école Notre Dame de Joubert. Les conditions de vie à cette époque sont très dures, il y a même une échelle de meunier pour grimper aux dortoirs, qui se situent dans les greniers.

En 1917 un incendie détruit les locaux. Les élèves trouvent refuge chez les sœurs dominicaines de Marlhes jusqu’en 1925.

En 1919 un religieux mariste, le père Jean Vallat est nommé directeur et entreprend la reconstruction de l’école de Joubert. Cet homme, excellent pédagogue anime une équipe de 4/5 prêtres instructeurs avec une institutrice laïque. Il exerce sa fonction jusqu’en 1957. Il décède en 1959.

L’érosion du nombre d’élèves conduit à une fusion de l’école cléricale avec le collège des Frères de St-Genest Malifaux en 1962. Joubert reste une pension pour les élèves jusqu’en 1966.

En 1968 les locaux sont vendus à l’Adapei.

Une centaine de prêtres ont commencé leur scolarité à l’école de Joubert.

Devant l’école une statue a été érigée par les Amis de Marlhes et Joubert.

Actuellement il y a également un projet de déplacer l’Adapei pour la rapprocher du foyer de personnes âgées de Marlhes.

JP

ce texte va être rajouté dans la documentation de Marlhes

Jeudi 10 septembre, reconnaissance du GTMP

Quelques photos de la sortie de reconnaissance du 4 octobre prochain (la Grande Traversée des Monts du Pilat) effectuée ce jeudi 10 septembre.
Une quinzaine de collègues ont participé à ce beau parcours. Très beau temps, itinéraire magnifique, bref, encore un beau jeudi !


Bernard J