Le Rocher Percé

André Besacier et Bernard Jamet ont visité récemment un site patrimonial très connu dans la région : le site du Rocher Percé, entre Rive de Gier et Givors.
Si tout le monde (ou presque) connaît l’écluse, récemment restaurée par les services de Saint Etienne Métropole, et son environnement immédiat, beaucoup moins connaissent l’entrée ouest du tunnel de 120 mètres de long.
Difficile d’accès ( le talus est très raide et une corde est nécessaire pour assurer la descente et la remontée), cette ouverture, malgré un gros éboulis, permet de rentrer dans le tunnel lui-même, pour admirer ce souterrain qui date de la fin du 18° siècle.
Nos deux collègues aimeraient bien organiser un “jeudi sauvage” dans les mois à venir, pour vous permettre de (re)découvrir ce site. Il serait très intéressant d’en profiter pour faire un tour sur le plateau de Tartaras, en montant le nouveau sentier pédagogique qui démarre dans le virage en face du parking.
Voici quelques photos de l’entrée ouest du tunnel.

Emission RCF les trois nouveaux sentiers de Grand Croix

Bernard JAMET Président de l’association des guides bénévoles du Pilat
3 nouveaux sentiers de randonnées viennent d’être inauguré sur la commune de la Grand Croix.
Ils révèlent des petits avres (sic) de paradis pour les oiseaux à côté de l’autoroute A47.
Ils nous sont présentés dans cet (re-sic) émission Projecteur avec Bernard JAMET le Président de l’association des guides bénévoles du Pilat au micro d’Emma JEHL.

Sentiers de Grand Croix

Samedi 4 avril, au Parc de la Platière, les trois nouveaux sentiers tracés et balisés par Roger Brun et Bernard Jamet ont été inaugurés en présence de la Présidente du Parc du Pilat, Michèle Pérez, du maire de la Grand Croix, et de nombreux représentants d’associations locales.
Voici quelques photos de cette cérémonie.

BAT GRANDCROIX 3 volets

Problème sur les chemins

Michel B nous a envoyé ceci:

les personnes qui constatent un problème sur un chemin peuvent le signaler via le site internet:
http://sentinelles.sportsdenature.fr/
Ce site a été créé par le Ministère en charge des sports. Une fois le problème signalé (le lieu du problème doit être localisé), la fédération de sports concernée par le problème en est informée, puis le Parc du Pilat. Nous pouvons ensuite enclencher la résolution du problème.
Vous pouvez déjà communiquer cette information en avant première aux Guides Animateurs. Les guides animateurs peuvent déjà l’utiliser.

Sandrine GARDET directrice du Parc Naturel régional du PILAT

Vous pouvez aussi transmettre vos informations directement à Michel.
Le lien en question est en permanence accessible panneau à droite du site, titre “LIENS”, nom : “Sentinelles du Pilat”

AG du 4 décembre

Quelques photos du repas à La Barolière d’André Besacier

Rappel : décision du bureau

A partir des encadrements de septembre 2014, il a été décidé de rembourser tous les déplacements à 0,20 par km.
Les reconnaissances, si elles ont été effectuées, devront être identifiées comme telles et datées sur la feuille de demande de remboursement, ainsi que la réalisation de l’encadrement.
Pour le bureau
Maryse

MALLEVAL-SAINT PIERRE DE BŒUF AVEC HELENE 17 AVRIL 2014

Bien que nous connaissions tous Malleval, Hélène nous a fait apprécier un parcours sympathique grâce à des commentaires exemplaires qu’elle avait soigneusement préparés.
Tout au long de cette agréable promenade, car il ne s’agissait pas de faire une performance, elle a su attirer notre attention sur des points remarquables, aidée par certains qui n’hésitaient à compléter gentiment ses explications.

Quelques photos de votre serviteur  Macha.

Lundi 7 avril

Les Biefs du Pilat : creuser des petits canaux pour capter l’eau.

 

 

Intéressante intervention ce lundi 7 avril au cours de notre réunion hebdomadaire : deux personnes nous ont présenté le principe de gestion de l’eau par une technique agricole millénaire, encore très utilisée dans de nombreux pays voisins : les biefs.

 

Jean-Marc Hauth, président des « Biefs du Pilat » et Jérome Besset, membre de l’association, et adhérents aux Amis du Parc du Pilat, luttent depuis de nombreuses années pour faire connaître la technique et les enjeux d’un procédé abandonné dans notre massif, alors que des kilomètres ont été réalisés par nos ancêtres. Notre massif compte actuellement quelques petits biefs créés de toutes pièces par Jean Marc Hauth et ses associés.

 

Redécouvrir ce procédé permettrait de revenir à une agriculture de meilleure qualité, plus respectueuse de l’environnement, évitant en effet de voir l’eau dévaler les pentes sans imprégner les sols, et sans incidence nocive sur le monde végétal et animal.

 

Techniquement, c’est très simple : en suivant les courbes de niveaux, les biefs prélèvent les eaux de ruissellement excédentaires, pour les réintroduire dans le sol tout au long du trajet, de façon à reconstituer les nappes phréatiques, retardant ainsi les écoulements.

 

Ce stockage permet également, par filtrations, d’améliorer considérablement la qualité de l’eau. Tout le monde profiterait de cette technique : citadins comme ruraux, car il y a amélioration de la qualité du monde vivant. A long terme, il y aurait des incidences très positives sur le climat et l’environnement naturel.

 

Malheureusement, les enjeux ne sont pas évidents, car il n’y a pas de retombées économiques à court ou moyen terme. Actuellement, les contraintes administratives sont importantes. Mais il y a aussi des freins psychologiques, et c’est pourquoi l’association « les biefs du Pilat » multiplient les actions de sensibilisation. Dans le cadre du 40° anniversaire du Parc naturel régional du Pilat, ils souhaitent organiser avec nous une sortie présentant leurs actions et quelques biefs.

 

Une proposition est faite par Françoise : permettre leurs interventions ponctuellement, en juillet dans le cadre des étapes de la Route des Aigles. Pour la reconnaissance effectuée jeudi prochain 10 avril de la 3° étape de cette Route des Aigles, contact est pris avec Jean Marc Hauth, afin qu’il nous montre un tronçon réalisé sous la Jasserie.

 

Il y aussi un tronçon à observer, bien qu’en mauvais état, vers Chavanol. Dans le cadre des Journées du Patrimoine 2014, le dimanche 21 septembre, les Guides (Cécile Merle, Marcel Gourbière et Bernard Jamet) encadreront une randonnée de saint Chamond au Musée des Tresses et Lacets, qui permettrait, au passage de faire connaître aux participants cette portion, vers le lieu-dit Fonterine.

 

Contact sera en fin repris rapidement avec « les Biefs du Pilat » pour envisager une autre action.

Pour en savoir plus :  perso.wanadoo.fr/biefs.dupilat/