Réunion du 25 septembre 2017

Il a été décidé de poster chaque semaine sur le site interne un compte-rendu sommaire de la réunion du lundi, surtout lorsque des décisions importantes sont prises.

Ce lundi Bernard Jamet est revenu une nouvelle fois, pour que tout soit bien clair, sur le choix du lieu de notre Assemblée Générale pour cette année. En effet elle se tiendra à la Maison de l’Hermitage à Saint-Chamond. Malgré son caractère religieux – lequel n’est cependant pas affiché dans les parties du bâtiment ouvertes au public – cette maison fait partie du patrimoine régional et c’est à ce titre que le Conseil d’Administration, réuni le 4 septembre, l’a choisie. En outre le lieu offre une salle de conférence digne de ce nom, et un service de restauration qui ne devrait pas être inférieur à celui de la Barollière. Le tarif sera également très attractif, l’association prenant à sa charge la location de la salle. Ce choix de l’Hermitage ayant été validé par le CA, et discuté en réunion plénière ensuite, il est inutile d’y revenir. C’est un essai, nous verrons pour la suite si le choix est reconduit ou si nous essayons un autre site patrimonial pilatois.

Le Centre Social de la Grand-Croix ayant décidé de sortir désormais tous les vendredis, Solange Narbey  enverra très bientôt le calendrier détaillé, ainsi que le calendrier récapitulatif général. La contacter pour participer aux encadrements.

Il est rappelé que l’Annuaire des Guides est disponible sur le site. Voici la procédure à suivre :
1 – cliquer sur l’onglet « Annuaire »
2 – saisir le mot de passe et cliquer sur « Valider »
3 – la page de commentaires apparaît. Sous le titre cliquer sur le lien en rouge « Annuaire »
4 – saisir une nouvelle fois le mot de passe pour afficher le PDF.
Cet annuaire est tenu à jour.

De même pour l’Agenda qui récapitule sorties, accompagnements et réunions. Il suffit de cliquer sur l’onglet « Agenda ». Ensuite cliquez sur l’événement qui vous intéresse pour en afficher le détail. Il suffit alors de cliquer sur le lien « plan » à droite de la mention du lieu pour afficher une carte de l’endroit.

Décès

Pierre Chavanne nous a quittés jeudi soir. Le cœur, affaibli par les soins et la maladie, a lâché brusquement. Heureusement, un de ses fils était présent.

Pierre repose à la Chambre funéraire rue Denis Papin.

Nous pleurons un bon compagnon, qui était un de nos piliers. Un de nos champions des encadrements depuis de de nombreuses années.

Nous partons nombreux lundi matin pour la Lozère, mais certains collègues, qui ne sont pas inscrits au séjour amical, seront présents à l’enterrement mardi matin, 10 heures, à l’Eglise de Saint Jean Bonnefonds.

Mardi matin, nous serons tous en randonnée dans les Causses, mais cela ne nous empêchera pas d’avoir une pensée affectueuse pour lui.

Bernard Jamet

Jeudi 7 juin

Randonnées à Echalas

Il y avait ce jour-là sur les chemins tous les types d’échalas réunis, les grands échalas ( les 2 Joseph ), les petits échalas ( Guy..), des vieux échalas aux membres noueux, et même des échalas à barbe ou à lunettes.
Au fait quel est le féminin de « grand échalas » ? « grande échalote »  ? il y avait donc aussi des échalotes… et tout ce petit monde randonnait  à Echalas bien sûr.

Le piquet qui soutient la vigne a probablement donné son nom au village d’Echalas puisque en 1900, la commune comportait 250 ha de vigne.
Echalas se trouve sur le dernier contrefort nord-est du massif du Pilat avant de plonger sur Givors et sur la confluence des vallées du Gier et du Rhône.

Solange ( avec les conseils avisés de Simone) avait ce jeudi 3 mai, concocté deux circuits aux alentours d’Echalas. Pour le matin une randonnée côté sud et pour l’après-midi une escapade côté nord. Les tracés comportant à chaque fois des raccourcis permirent aux « percherons » et aux « pur-sang » de vivre leur vie, tout en se retrouvant pour le repas de midi.

Le but de la matinée était le Pet du Loup – le bien nommé ! -point culminant du village à 560 m; pour l’atteindre il faut d’abord franchir la crête des Moussières dans de jolis bois de feuillus au vert tendre; puis traverser des hameaux aux grosses maisons récentes – on sent que nous sommes aux portes de grandes agglomérations et que la région devient de plus en plus résidentielle –
La première partie du circuit se déroule face aux Monts du Lyonnais et au plateau mornantais, le retour se fait côté vallée du Rhône.
Le Pet du Loup est un sommet facile, offrant de superbes vues sur Lyon, sur les Alpes…
Ce doit être – si mes informations sont bonnes – le point final du film sur le Pilat, tourné sous la houlette de Patrick, qui suit la ligne de crêtes du massif depuis Le Tracol.

Les  » pur sang « , malgré leur nom ronflant ayant pris quelques retards pour l’heure du repas, ils arrivèrent au lieu de pique-nique tout juste pour tirer Marcel G., Marcel M et Rita de leur sieste réparatrice.

Au contraire du matin qui nous projetait vers le ciel, l’après-midi nous faisait plonger dans la Combe de l’Enfer, une promenade de 7 kms environ qui descend pratiquement jusqu’au bord du Gier. Lorque l’on quitte les fonds humides, les charmes se mêlent aux chênes et il subsiste encore quelques pieds de vigne accrochés aux coteaux.
Le groupe de l’après-midi étant restreint, l’allure fut soutenue et le dénivelé avalé comme une bouchée de pain.

Le temps était beau, les payages aussi; l’amitié était au rendez-vous; une belle journée… et sans rancune pour les « échalas  »

André B.