Journée formation, la cartographie et la colline St Ennemond à St Chamond.

Superbe jeudi de formation, ce 19 novembre, malheureusement le dernier de l’exercice 2014/2015.

La trentaine de Guides présents à la Maison du Pays du Gier le matin (un …chouïa moins l’après-midi ) se souviendront longtemps de l’exposé sur la cartographie de Patrick Berlier : gros travail pour la réalisation, et qualité pédagogique indéniable.
Tout le monde a enfin…euh…on espère, compris???!!!…les projections Lambert (un cône qui surmonte le globe, ce qui donne par exemple, sur une carte au 1/25000°, les petites croix tous les kilomètres) et Mercator, la plus utilisée (projection cylindrique tangente à l’équateur, avec de biens jolis traits bleus verticaux équidistants ).
Bref, tout cela est lumineux quand on écoute la pédagogie parfaite de Patrick, mais devient un peu plus confus dès le retour à la maison…Piqûre de rappel peut-être nécessaire à l’avenir, car la cartographie et l’orientation sont deux matières de base pour notre “métier” de Guide.
Patrick, on te met une note : 23 sur 20. Ca te va?

Casse-croûte sur proposition d’André Constant au calvaire de Cellieu, face au Mont Blanc, sous la protection incontes-table de la Vierge et ses angelots joufflus.
Promenade digestive épuisante d’au moins …800 mètres, aller-retour, pour voir un beau panorama sur la vallée du Gier et le Pilat, puis descente à Saint Chamond.

L’après-midi, promenade découverte de saint Chamond, sous la conduite d’une personnalité locale, notre ami Alain Rivory, pur moniot (comme Roger Brun) et néanmoins couramiaud, président des Amis du Vieux Saint Chamond.
D’abord, visite de l’Eglise Saint Pierre, classée monument historique, puis découverte du vieux quartier historique saint Ennemond, au pied duquel coulait à l’air libre le… Janon ( non, pas le Gier, amis stéphanois !!!)
Voici quelques photos de cette belle journée.
Le peuple des Guides, en choeur : encore, encore, encore !!!

Vive le prochain agenda !
Rendez-vous à la Barollière, pour notre AG ordinaire annuelle, le 3 décembre.
D’ici là, un dernier jeudi sauvage, le 26 novembre.
Bernard J

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *