Jeudi 26 octobre 2017, Saint-Martin-la-Plaine

Une dizaine de guides se retrouve à Saint-Martin. Sous la conduite de Solange et Simone, nous déambulons dans le village puis prenons le sentier conduisant à Beaulieu. Dans un chemin creux taillé dans le roc, les étranges gravures nous interpellent. Patrick explique qu’il s’agit probablement de l’œuvre des Salyens, peuplade protohistorique établie surtout en Provence. Des alvéoles de la taille d’une tête ont dû contenir des crânes humains exposés dans un but cultuel. Lorsque les Romains ont construit l’aqueduc du Gier, qui passe juste en-dessous, ils ont trouvé ce chemin bien pratique pour atteindre le chantier. Sauf qu’il n’était pas assez large pour les chars. Alors ils ont reculé l’une des parois, qui aujourd’hui n’a plus de gravures sauf dans sa partie basse plus large.

Au débouché du chemin une croix est ornée d’une étrange inscription. Nous tentons de la déchiffrer. Il est écrit : VOICI VENIR L’ETENDARD DE VICTOIRE QUI NOUS ANNONCE JESUS SOUFFRANT. Comprenne qui pourra…

Plus haut, voici la chapelle du hameau de la Chardonnière, sur la Cula, avec ses nombreux ex-voto dont certains au point de croix. Puis nous grimpons (dure montée !) vers le Crêt Fléchet, et de là descente sur la Grand-Croix (rien à voir avec celle de la vallée du Gier) où nous retrouvons les deux Marcels pour le pique-nique.

Ensuite nous descendons (façon de parler) sur St-Martin pour aller flâner du côté de la Tour de la Jalousie. La belle journée se termine autour d’un verre bien mérité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *