Jeudi 26 avril

Journée de formation sur le thème des “pierres à clous”, proposée et organisée par Marcel Gourbière.
Nous sommes reçus en mairie de Saint-Martin-la-Plaine par Jean-Luc Grivolat, qui nous fait d’abord une démonstration de fabrication de clous.
Le cloutier dispose d’un socle, le plus souvent en pierre, mais qui peut aussi être en bois (une souche d’arbre) ou en fer, dans lequel sont creusés au moins trois trous de section ronde (parfois carrée) et de tailles inégales. Ils servent à enchâsser les différents outils ou enclumes, calés avec des coins en bois.
Le cloutier utilise une tige de fer doux qu’il débite en clous. Une fois rougie au feu, la tige est travaillée d’abord sur une première enclume dite “place”, puis la pointe du clou est affinée sur une seconde enclume dite “pié d’étape”. Il est ensuite coupé aux trois quarts sur la “tranche”, puis plié à 90°. Le clou est remis dans le feu, puis introduit dans la “cloutière”, un gabarit placé entre les deux enclumes. Quelques coups de marteau bien assénés suffisent à le détacher et à aplatir la tête. Il ne reste plus qu’à éjecter le clou terminé de la cloutière. Attention, c’est chaud !
Nous entrons ensuite dans la mairie pour la présentation d’un diaporama fort intéressant. Puis c’est l’heure du pique-nique, pris dans une salle mise à notre disposition.
Ensuite direction Chagnon, pour un tour pédestre du village où nous trouvons plusieurs pierres de cloutiers, intactes ou cassées. La journée se poursuit par le circuit traditionnel de l’aqueduc romain et de la cave du curé. Pour finir nous sommes reçus par M. le Maire de Chagnon qui nous offre jus de pomme ou de poire délicieux et bienvenus.

Photos : Patrick B., Marcel M., André C.
Histoire des cloutiers
Fabrication d’un clou.., vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *